Droit de succession : quelles sont les formalités de transfert de propriété d’une voiture léguée ?

Publié le

La succession est un processus délicat, souvent chargé d’émotions et assorti de démarches administratives complexes. Lorsqu’un véhicule fait partie des biens légués, plusieurs formalités doivent être accomplies pour que le transfert de propriété soit effectif et conforme à la législation en vigueur. Ces démarches, bien qu’essentielles, peuvent s’avérer fastidieuses pour les héritiers, souvent déjà préoccupés par la gestion d’autres aspects de la succession.

Une bonne compréhension des formalités requises concernant la démarche carte grise d’une voiture léguée permet d’anticiper et de simplifier ces procédures, garantissant ainsi une transition sans heurts. Cet article vous guide à travers les principales formalités à accomplir pour le transfert de propriété d’une voiture léguée.

Déclaration de succession et évaluation du véhicule

Lorsqu’un proche passe de vie à trépas, l’une des premières démarches à entreprendre est la déclaration de succession. Cette procédure permet de dresser un inventaire complet des biens. Il est généralement constaté que l’évaluation du véhicule constitue une étape incontournable.

À cet effet, il est recommandé de faire appel à un expert automobile agréé qui fournira une estimation précise de la valeur de la voiture. Cette évaluation doit ensuite être intégrée à la déclaration de succession, document indispensable pour la suite des démarches administratives.

Obtention du certificat de non-gage

Une fois l’évaluation réalisée, il est primordial de vérifier la situation administrative du véhicule. L’obtention d’un certificat de non-gage, aussi appelé certificat de situation administrative, permet de s’assurer que la voiture n’est pas affectée par une hypothèque ou une opposition empêchant son transfert.

En France, ce document est délivré par la préfecture ou peut être obtenu en ligne sur le site officiel du gouvernement. Ce certificat atteste que le véhicule peut être librement cédé sans entraves juridiques.

Changement de titulaire sur la carte grise

L’étape suivante dans le transfert de propriété d’une voiture léguée consiste à effectuer le changement de titulaire sur la carte grise. La démarche de transfert de carte grise doit être accomplie dans un délai d’un mois suivant la clôture de la succession. Pour ce faire, il est nécessaire de se rendre à la préfecture ou d’utiliser le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS).

Pour mener à bien le transfert de propriété d’une voiture léguée, il est impératif de rassembler et de fournir une série de documents précis. En dehors du certificat de décès et du certificat de non-gage, on retrouve parmi les pièces à fournir, un justificatif d’identité et un document officiel attestant du nouveau propriétaire. Il peut être question ici d’un certificat d’hérédité ou d’une attestation du notaire. La carte grise originale du véhicule doit également être présentée, ainsi que le formulaire  »Cerfa n°13750 », destiné à la demande d’immatriculation.

De plus, un justificatif de domicile émis depuis moins de six mois est requis pour attester de l’adresse actuelle du nouveau propriétaire. Enfin, un contrôle technique valide doit être inclus pour garantir que le véhicule est en bon état et conforme aux normes de sécurité, comme le confirme cet article complémentaire. Ces étapes, bien que méthodiques, sont essentielles pour assurer un transfert de propriété fluide et conforme à la législation en vigueur.

Par ailleurs, dans le cadre du transfert de propriété d’une voiture héritée d’un proche, il est important de souscrire une nouvelle assurance au nom du nouveau propriétaire. Les assurances antérieures ne couvrent généralement plus le véhicule une fois la succession prononcée.